Horaire

Calendrier

*Les conférences en ligne seront retransmises en direct dans la salle C-6070-9 (pav. Lionel-Groulx) via Jitsi.
Un pad collaboratif est à votre disposition ici (notes multilingues et liens importants).

  • Horaire
    Sujet / Intervenant·e
  • 09H00
    Accueil et croissants
  • 9H30
    C-6070-9
    Mot de bienvenue
    Marcello Vitali-Rosati, Dominic Forest, Mathilde Verstraete

  • [SESSION 1] L’actualité scientifique de l’Anthologie grecque.
  • 10H00
    C-6070-9
    Éditer les épigrammes grecques : Méthodes et problèmes
    Lucia FLORIDI (Alma Mater Studiorum, Università di Bologna)
    Biographie Lucia Floridi est professeure de philologie classique et de l’Antiquité tardive au département de philologie classique et des études italiennes à l’Alma Mater Studiorum - Université de Bologne. Ses principaux intérêts de recherche portent sur les épigrammes grecques et latines, avec une attention particulière aux genres érotique et scoptique, à la poésie hellénistique, à l’art de la prose à l’époque impériale, et enfin aux relations entre la littérature et les arts visuels. Elle a réalisé plusieurs éditions critiques d’auteurs d’épigrammes, dont Straton de Sardes (Edizioni Dell’Orso, 2007), Lucillius (De Gruyter, 2014) et Hédyle (De Gruyter, 2020), ainsi que de nombreux travaux portant sur des auteurs comme Palladas, Ausone, Longus et Lucien.
    Résumé Notre connaissance de la poésie épigrammatique grecque se fonde principalement sur deux recueils fondamentaux : l'Anthologie palatine (AP) et l'Anthologie de Planude (APl). À ceux-ci s’ajoutent des collections mineures, appellées Syllogae Minores. Certaines épigrammes sont également connues grâce à la tradition indirecte (par des auteurs comme Athénée), ou transmises à partir de papyri ou d’inscriptions. Les éditeurs de l’Anthologie sont donc confrontés à une tradition textuelle complexe et changeante, allant d’un textus unicus à des situations bien plus variées. J’illustrerai, au cours de ma présentation, les principaux problèmes - de nature critique, textuelle et exégétique - que j’ai rencontrés en qualité d’éditrice de plusieurs auteurs d’épigrammes (Straton, Lucillius, Hédyle notamment).
  • 11H00
    Pause café
  • 11H15
    C-6070-9
    L’Anthologie sur le Web, quid novi?
    Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques
    Biographie Marcello Vitali-Rosati, Mathilde Verstraete, Margot Mellet, Luiz Capelo
    Résumé Depuis 2014, la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques (CRCEN) travaille sur un projet d’envergure : une édition numérique collaborative de l'Anthologie grecque. Tout comme le corpus anthologique, la plateforme de l’édition a connu de nombreuses reconfigurations. Cette présentation cherche à revenir sur les défis et les enjeux de ce vaste projet, et d’en préciser les aspects techniques.
  • 12H00
    Pause Déjeuner

  • [SESSION 2] Valorisation et pédagogie de l’imaginaire anthologique.
  • 13H00
    C-6070-9
    Enseigner le grec avec les devinettes de l’Anthologie Palatine
    Simone BETA (Università degli Studi di Siena)
    Biographie Simone Beta est professeur de langue et littérature grecques à l’Université de Sienne. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles portant, entre autres, sur le théâtre antique, la rhétorique, la poésie épigrammatique (essentiellement les énigmes et oracles) et la réception de la culture classique à l’époque moderne. En ce qui concerne la comédie, il a surtout travaillé sur Aristophane et ses adaptations. Parmi ses dernières publications, citons Io, un manoscritto : l’Antologia Palatina si racconta, (2019) – qui a été traduit en français aux éditions Les Belles Lettres – et Il labirinto della parola. Enigmi, oracoli e sogni nella cultura antica, (2016).
    Résumé Selon la préface de Constantin Céphalas, les épigrammes du quatorzième livre de l’Anthologie palatine avaient un but pédagogique : les problèmes étaient utiles pour enseigner les mathématiques ; les devinettes, pour enseigner la langue. Est-ce que ces dernières épigrammes énigmatiques peuvent être utiles aujourd’hui pour enseigner la langue grecque et, en sus, la mythologie classique ? En comparant ces petits poèmes aux autres énigmes poétiques issues des littératures grecque et byzantine, cette communication prouvera que la fonction pédagogique évoquée par Céphalas peut encore être exploitée aujourd’hui.
  • 13H45
    C-6070-9
    Hybride*
    Utilisations et valorisations du fac-similé numérique de l'Anthologie palatine.
    Gustavo FERNÁNDEZ (Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg. University Library ; Collaborative Research Center 933 ‘Material Text Cultures’)
    Biographie Gustavo Fernández Riva est chercheur postdoctoral à l’université de Heidelberg (Allemagne). En tant que membre du Centre de recherche collaboratif “Cultures de textes matériels”, il développe des outils pour l’édition et la recherche d’objets écrits pré-modernes. Il a étudié la littérature médiévale aux universités de Buenos Aires (Argentine) et de Porto (Portugal). Sa thèse de doctorat comprenait une édition critique en TEI et une traduction en espagnol de textes du poète Konrad von Würzburg. Ses projets de recherche actuels incluent l’utilisation de l’analyse de réseau pour étudier la transmission manuscrite partagée de textes médiévaux et la création d’un jeu de données ouvert et collaboratif de stemmata philologiques.
    Résumé La plus grande partie du manuscrit de l'Anthologie palatine (Codex Palatinus Graecus 23) est disponible sous forme de fac-similé numérique depuis 2009 sur le site Web de la Bibliothèque universitaire de Heidelberg. Depuis lors, toutes et tous peuvent accéder librement à des images de haute qualité de ce codex qui n’était auparavant disponible que dans des éditions critiques ou des fac-similés imprimés rares et coûteux. Cette communication examinera les caractéristiques du fac-similé numérique et sa présentation sur le site Web de la Bibliothèque universitaire de Heidelberg qui utilise le logiciel DWork. Une attention particulière sera accordée aux annotations créées conjointement et en coopération entre les chercheurs de Heidelberg et de Montréal. Enfin, des études de cas et les possibilités futures de réutilisation des images seront discutées.
  • 14H30
    Pause café
  • 14H45
    C-6070-9
    Expériences et perspectives de l’étude du grec ancien entre l’école et les Digital Humanities : un possible Fortleben de l'Anthologie Palatine.
    Annalisa DI VINCENZO (Liceo classico Luca De Samuele Cagnazzi, Altamura)
    Biographie Annalisa di Vincenzo, docteure en philologie grecque et latine, enseigne les lettres classiques au Liceo classico Luca de Samuele Cagnazzi à Altamura depuis 2015. À la suite d’une spécialisation en programmation adaptée à la didactique, elle enseigne selon des méthodes motivées par l’inclusion des outils numériques et digitaux dans les salles de classe. Depuis plusieurs années, le projet d’édition numérique collaborative de l'Anthologie grecque (CRCEN) bénéficie d’importantes contributions grâce à l’implication de ses étudiant·e·s dans le processus d’édition sur la plateforme du projet.
    Résumé Depuis quelques années, un projet pilote est mené dans certains lycées afin d’initier les étudiant·e·s aux humanités numériques à partir de textes grecs. Il s’agit de partir des connaissances pour développer un paradigme de recherche à travers des compétences de traduction. Les épigrammes de l’Anthologie grecque sont traduites dans le cadre d’ateliers de traduction à partir de la version numérique du manuscrit (Xe siècle avant J.-C.). Cette méthode de travail, en partant du texte poétique original, cherche à identifier un possible Fortleben de la Sagesse antique dans la culture contemporaine (de la musique aux arts iconographiques). La combinaison des répertoires grecs avec des outils numériques (comme la plateforme développée par la Chaire de Recherche du Canada sur les écritures numériques) est utile pour partager les différentes traductions et les liens avec la culture contemporaine, comble une lacune, et fait office de passerelle entre le système scolaire et la recherche universitaire.
  • 15H30
    C-6070-9
    Hybride*
    Aux frontières de l’Anthologie grecque. Nouvelles directions et défis dans l’étude des épigrammes callimachéennes.
    Serena CANNAVALE (Università d degli Studi di Napoli Federico II)
    Biographie Serena Cannavale est docteure en philologie classique au Département des sciences humaines (‘Dipartimento di Studi Umanistici’) à l’Université de Naples Federico II. Ses principaux intérêts de recherche sont liés aux épigrammes hellénistiques, au théâtre antique et à l’histoire des études classiques. Elle a tenu des séminaires et des conférences dans des congrès nationaux et internationaux et a publié plusieurs articles et essais sur l’histoire du texte des épigrammes de Callimaque et leur exégèse ; la tradition et la réception des mythes classiques dans les épigrammes de la période hellénistique et impériale ; le théâtre dans la Campanie antique. Elle est rédactrice en chef de la revue Atene e Roma et participe au projet international « Dictionnaire de l’épigramme littéraire dans l’Antiquité grecque et romaine » (directrices : Doris Meyer et Céline Urlacher-Becht).
    Résumé Ces dernières années, la littérature épigrammatique a fait l’objet d’une analyse critique de plus en plus approfondie, ce qui a donné lieu à des études de grande envergure portant à la fois sur les épigrammes de tradition épigraphique et sur celles de tradition littéraire, ainsi que sur leur interaction mutuelle. Cet intérêt a surtout été encouragé par la publication du papyrus Posidippus, qui a stimulé de nouvelles études sur la réalisation des anthologies anciennes et sur l’agencement des livres d’épigrammes. Néanmoins, l’absence d’une édition commentée récente des épigrammes de Callimaque est singulière, même si de nombreux poèmes individuels ont fait l’objet d’une analyse précise dans de précieux articles et études monographiques. Partant de ces importantes acquisitions récentes, il est maintenant évident qu’un commentaire moderne des épigrammes de Callimaque devrait relier les textes individuels à la tradition épigrammatique dans son ensemble, en se concentrant à la fois sur les parallèles littéraires au sein de l’Anthologie grecque et sur leurs contreparties épigraphiques. La présente communication propose d’appliquer cette approche par le biais de trois axes de recherche : 1) Porter attention aux sous-genres épigrammatiques traditionnels (votifs, sépulcraux, épidéictiques, érotiques, etc. ) et à leurs réalisations dans le corpus callimachéen, tout en considérant comment les catégories traditionnelles ont des frontières perméables (comme le montre par exemple le cas problématique des étiquettes « épidéictique » ou « ecphrastique ») ; 2) Étudier la continuité des topoï et des motifs transversaux à travers ces sous-genres (par exemple les épigrammes sur les misanthropes, sur les poètes ou œuvres poétiques, les thèmes buccoliques) ; 3) Considérer la possibilité de relier les épigrammes de Callimaque à des typologies moins connues, comme celles qui émergent du papyrus Posidippus (par exemple nauagika).
  • Horaire
    Sujet / Intervenant·e
  • 08H30
    Accueil

  • [SESSION 3] Culture classique, pratiques numériques.
  • 09H00
    C-6070-9
    Hybride*
    Révéler les informations latentes dans un texte de référence : l’édition numérique du Glossary of Greek Birds.
    Marie-Claire BEAULIEU (Tufts University, Classics)
    Biographie Marie-Claire Beaulieu est professeure en études classiques à la Tufts University. Ses principaux domaines de recherche sont la mythologie grecque (y compris la religion grecque et le rôle des femmes dans la mythologie grecque) et les humanités numériques. Elle a codirigé le projet Perseids : une vaste initiative visant à construire des infrastructures dans le domaine des humanités numériques, par la conception de logiciels d’édition et d’annotation collaboratifs. Marie-Claire Beaulieu s’intéresse également à l’utilisation du support numérique pour favoriser un plus grand engagement avec le monde antique à travers l’étude de la langue, de l’art et de la culture.
    Résumé Cette communication explore les possibilités offertes par l’édition numérique pour les textes non-linéaires. Comme l’Anthologie palatine, le Glossary of Greek Birds de D’Arcy Thompson (1896 et 1936) a été conçu pour une lecture flexible suivant les intérêts du lecteur et les réseaux de références croisées. S’il s’agit avant tout d’un ouvrage de référence – essentiellement une liste de noms d’oiseaux en grec associés à une identification ornithologique grâce aux descriptions fournies par les textes anciens –, l’aspect le plus intéressant du Glossary est ce qu’il ne dit pas explicitement, car les références aux textes anciens recouvrent une mine d’informations sur les associations littéraires, mythologiques et historiques des oiseaux cités ainsi que les liens qu’ils entretiennent entre eux. Cette communication détaillera les techniques d’encodage et les procédés, comme, par exemple,l’analyse formelle de concepts, employés par le projet afin de faire ressortir ces informations et de s’en servir comme outil pour naviguer à travers le texte.
  • 10H15
    Pause café
  • 10H30
    C-6070-9
    Table Ronde : Aujourd’hui, à l’époque du numérique,…
    Marcello Vitali-Rosati ; Mathilde Verstraete ; Arilys Jia ; Margot Mellet ; Dominic Forest ; Emmanuel Château-Dutier ; Servanne Monjour ; Irene Stigliano.
    Résumé Présidée par Marcello Vitali-Rosati et Arilys Jia, cette table ronde multilingue donnera la parole à des intervenants d’horizons divers afin de penser et redéfinir les aspects les plus fondamentaux des technologies numériques selon leurs visions du monde
  • 12H00
    Pause Déjeuner

  • [SESSION 4] Approches computationnelles appliquées aux études hellénistes.
  • 13H00
    C-6070-9
    Hybride*
    Opera Graeca Adnotata : un corpus open source de textes grecs anciens annotés.
    Giuseppe CELANO (Universität Leipzig, Institute of Computer Science)
    Biographie Le profil académique de Giuseppe Celano se situe à l’intersection des sciences humaines (linguistique et lettres classiques) et de l’informatique. Il a commencé sa carrière académique en tant que classiciste, en se concentrant sur l’étude de la grammaire du grec ancien et du latin. Il a obtenu son doctorat en philologie classique en 2008, avec une thèse sur l’ordre des mots dans le Phédon de Platon. En 2012-2013, il a été chercheur dans le cadre d’un projet de recherche germano-italien sur la structure des arguments en grec ancien et en maya yucatèque, mené aux universités d’Erfurt et de Pavie. Par la suite, fin 2013, il a rejoint la chaire Humboldt d’humanités numériques de l’Université de Leipzig pour travailler sur les corpus arborés en grec ancien et en latin. En avril 2018, il a rejoint le groupe Traitement Naturel du Langage de l’Université de Leipzig, où il a travaillé jusqu’en septembre 2018 sur un projet DFG (Deutsche Forschungsgemeinschaft) portant sur les classes d’actionnalité et les asymétries de codage. Dans le même institut, il est chercheur indépendant DFG depuis octobre 2018, travaillant sur l’annotation de données en grec ancien et en latin.
    Résumé Cette contribution vise à présenter le corpus Opera Graeca Adnotata (OGA). OGA fournit des annotations morphosyntaxiques pour la plupart des textes en grec ancien de la bibliothèque numérique Perseus. Pour que le corpus soit modulable, les annotations dans OGA suivent le formalisme XML PAULA. Actuellement, le corpus OGA représente la plus grande ressource annotée open source pour le grec ancien, dans la mesure où les textes et les annotations jointes peuvent être librement interrogés et réutilisés sous une licence CC BY-NC 4.0.
  • 13H45
    C-6070-9
    L’importance des variables pour la paternité et l’attribution des pseudépigraphes et faux dans la littérature grecque ancienne.
    Kyle JOHNSON (Tik Tok ; Co-Maintainer de Classical Language Toolkit (CLTK)).
    Biographie Kyle P. Johnson travaille à l’intersection des études classiques et du traitement automatique du langage. Il est titulaire d’un doctorat en lettres classiques (NYU, 2012) et travaille actuellement en entreprise. Après plusieurs articles sur Homère et une thèse sur Jules César, il consacre désormais ses recherches au Classical Language Toolkit (CLTK), un projet de logiciel libre qui vise à offrir le traitement automatique des langues aux quelques 200 langues pré-modernes existantes.
    Résumé Dans sa forme la plus simple, l’attribution auctoriale compare un seul texte suspect à un ensemble plus large de textes authentiques connus en identifiant les anachronismes d’histoire, de grammaire et de vocabulaire. Par exemple, Lorenzo Valla a réfuté la paternité ancienne de la Donatio Constantini en trouvant des erreurs grammaticales et des tournures de phrases qui auraient été invraisemblables au IVe siècle. Alors que le critique textuel choisit des caractéristiques distinctives pertinentes pour l’investigation d’un texte spécifique, pouvons-nous généraliser l’utilisation de caractéristiques particulières dans toutes les recherches de paternité auctoriale ? Cette communication fournira des informations quantitatives sur l’importance relative des catégories de caractéristiques (partie du discours, syntaxe, vocabulaire et sémantique) pour trois types de tâches d’attribution auctoriale : 1) la désambiguïsation de deux auteurs du même genre (par exemple, Thucydide et Polybe) ; 2) les pseudépigraphes, des textes anonymes attribués par erreur pendant l’Antiquité ou le Moyen Âge à un auteur connu (par exemple, Aristote et Pseudo-Aristote) ; et 3) les faux de la Renaissance jusqu’au début de l’ère moderne (par exemple, le De duplici martyrio d’Érasme). Dans une série d’expériences, l’attribution de textes d’autorité incertaine est abordée comme une tâche d’apprentissage machine supervisé. En utilisant des caractéristiques directement depuis Classical Language Toolkit (CLTK) ainsi qu’un même algorithme non optimisé pour chaque comparaison, cette étude donne un aperçu de la stylométrie de la littérature grecque ancienne et de l’utilité du traitement naturel du langage (TAL) pour l’attribution auctoriale.
  • 14H30
    Pause café
  • 14H45
    C-6070-9
    Les lendemains de Platon. Recherche de traces dans l’espace vectoriel
    Marcus PÖCKELMANN - (Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg, Institute of Computer Science)
    Biographie Marcus Pöckelmann a étudié les sciences informatiques à l’Université Martin Luther de Halle-Wittenberg et est membre du groupe de recherche Molitor/Ritter depuis 2013. Dans le cadre de plusieurs projets de recherche interdisciplinaires, il développe des applications Web pour des recherches d’intertextualité avec des collègues de différentes disciplines des sciences humaines. Parmi celles-ci se trouvent notamment les environnements de travail LERA, servant à l’analyse de variantes textuelles complexes pour les éditions savantes, et Paraphrasis, pour la récupération et l’évaluation de passages textuels paraphrasés dans la littérature grecque ancienne.
    Résumé Cette conférence présente différents outils et approches que nous avons développés dans le cadre du projet Digital Plato pour l’investigation sur la réception et les retombées de l’œuvre de Platon. L’aspect essentiel était la recherche de références intertextuelles à Platon dans la littérature grecque ancienne, en particulier les passages de texte qui ont été paraphrasés par d’autres auteurs. L’une de nos approches, qui sera expliquée en détail, fait notamment appel à l’intégration de mots et aux techniques de Word Mover’s Distance (WMD) pour les identifier. Elle a été intégrée dans un environnement de travail complet, basé sur le Web, qui permet l’analyse exploratoire de telles références. En fait, les outils développés pour les œuvres platoniciennes sont devenus si versatiles qu’ils peuvent être utilisés pour étudier le développement de la réception d’autres auteurs antiques au sein d’un corpus.
  • 15H30
    C-6070-9
    L’IA pour les langues anciennes, des ouvertures pour le traitement des corpus réduits.
    Marianne REBOUL (École Normale Supérieure de Lyon, Institut d’histoire des représentations et des idées dans la modernité)
    Biographie Marianne Reboul est maîtresse de conférences en humanités numériques à l’École Normale Supérieure de Lyon, spécialisée en humanités numériques et en lettres classiques, plus précisément en digital classics. Elle travaille en particulier sur l’application des techniques d’intelligence artificielle aux langues anciennes.
    Résumé Les systèmes de modélisation des langues via deep learning sont friands de données propres et massives. Or de telles données n’existent pas pour toutes les langues et toutes les époques. Il est donc nécessaire de passer par d’autres voies moins traditionnelles, notamment si nous souhaitons étudier la manière dont les textes anciens ont été traduits. En effet, les traductions ne sont que très peu alignées aux différents textes sources auxquels elles se rapportent, d’autant plus que les modes et exigences traductifs changent au cours du temps. L’enjeu de l’IA pour la traductologie et les langues anciennes est donc, entre autres, de permettre d’étudier l’évolution de la perception et de la transmission des textes anciens « à l’aveugle », c’est-à-dire sans a priori théorique, pour réactualiser des hypothèses jusqu’ici demeurées invérifiables et, au besoin, d’en offrir de nouvelles. Nous proposons d’appliquer notre réflexion à un cas d’étude particulier, les traductions françaises de l’Iliade et de l’Odyssée des XVIe et XVIIe siècles.
  • 17H30
    Le Siboire
    (5101 Boul. St-Laurent)
    Cocktail
  • 17H30
    Le Siboire
    (5101 Boul. St-Laurent)
    Performer l'Anthologie grecque
    Lynn Kozak (Université McGill)
  • Horaire
    Sujet / Intervenant·e
  • 08H30 - 17h00
    C-6070-9
    Hackathon
    Tous et toutes, sur inscription
    Résumé Au sein d’équipes pluridisciplinaires, les participants seront mis en compétition pour présenter des prototypes utilisant des méthodes algorithmiques afin d’explorer et d’analyser le corpus de l’Anthologie grecque. Les participants auront l’occasion de tester les API du projet (« Pour une édition numérique collaborative de l’Anthologie grecque ») et celles de nos partenaires (comme la Bibliothèque palatine de Heidelberg, ou la Bibliothèque numérique Perseus). Cette dernière journée permettra d’utiliser comme tremplin ce qui a été produit pendant le projet « Anthologie grecque » de la CRCEN d’une part, pendant les journées d’étude d’autre part, tout en faisant émerger de nouvelles potentialités de recherche.

Comment s'y rendre